Mali: les Mirage-2000 "neutralisés" (Débat)

PressTV Français 33 views
Comment le Mali a réussi en mois d'un an à nettoyer le ciel du pays (Débat)

 

Pourquoi l’OTAN met-elle en garde le Mali contre une intervention militaire?

 

«L'Alliance transatlantique s'inquiète de l'influence grandissante de la Russie sur son flanc sud, notamment dans la zone sahélienne. Au point que l'Espagne n'exclut pas une intervention de l'Alliance au Mali», lit-on dans les médias.

 

En effet, le Mali a infligé durant ces derniers mois, plus d’un coup à l’axe US-OTAN et c’est ceci qui fait sortir les dirigeants de cet axe de leurs gonds. Le Mali a commencé par rompre ses accords militaires avec la France, puis a restreint le vol des avions militaires étrangers en l'occurrence ceux de la Mission des Nations unies dans le pays. Mais ce n’est pas tout, car dans le cadre du renforcement de sa capacité militaire afin de mieux sécuriser son territoire en proie aux attaques terroristes, le Mali a réceptionné de nouveaux équipements militaires de fabrication russe. Il s’agit essentiellement de matériels technologiques pour le renseignement militaire.

 

De plus, le Conseil de sécurité de l’ONU a décidé mercredi 29 juin de prolonger d’un an la mission de paix Minusma au Mali, mais sans soutien aérien français ! En effet, tout vol de la force aérienne française a été interdit par les autorités maliennes. La France voit depuis le début de l’année sa liberté de mouvement se réduire fortement, selon des diplomates.

 

Début juin, Bamako avait affirmé qu’il n’était pas question, alors que l’armée française est en train de se retirer du Mali, de laisser Paris continuer à agir sur son territoire avec ses avions basés au Tchad. Le Mali refuse que les forces étrangères partent par la porte et reviennent par la fenêtre, avait alors fait valoir au Conseil de sécurité le chef de la diplomatie malienne, Abdoulaye Diop.

 

Lundi, il a réaffirmé devant des médias qu’un soutien aérien français aux Casques bleus représentait « une ligne rouge ».

 

De leur côté, les USA en panique, dénoncent dans un communiqué la volonté du Mali de ne pas appliquer les dispositions du nouveau mandat de la force de l'ONU Minusma.

 

«Les États-Unis sont profondément préoccupés par la déclaration du gouvernement de transition malien exprimant son intention de refuser à la Minusma la liberté de mouvement nécessaire à l'accomplissement de son mandat», a déclaré dans ce communiqué l'ambassadrice américaine à l'ONU, Linda Thomas-Greenfield.

 

Mais rien ne peut stopper le Mali qui s’est lancé dans une nouvelle ère anticolonialiste qui a jusqu’ici surpris plus d’un !

 

Depuis plusieurs mois maintenant, les exactions de la France contre le Mali, et même contre plusieurs autres pays d’Afrique, sont mises au grand jour, et le rôle trouble de Paris ne trompe plus personne au Mali.

Les mises en garde de l’OTAN et Cie ne font guère peur au Mali, le pays des hommes indépendantistes et souverainistes.

 

Le penchant du Mali vers l’Est et le soutien qu’apporte son peuple à cette décision n’est qu’un début pour pousser non seulement la France, la Takuba, etc… mais tout le service occidental, vers la porte de sortie du continent.

 

▶ Pierre Claver Nkodo, directeur de publication chez HORIZONS NOUVEAUX et André Chamy, juriste international, s'expriment sur ce sujet.

https://french.presstv.ir/Detail/2022/07/04/685021/Mali--adieu-Occident

Add Comments